Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 avril 2014 4 03 /04 /avril /2014 10:16

Afin de répondre à la réforme des rythmes scolaires, le Conseil général a décidé d'adapter son dispositif de ramassage scolaire par car au niveau départemental, en fixant un cadre général.

Chacun des 750 cars en service chaque jour devra effectuer 2 tournées : une pour les écoliers, l'autre pour les collégiens.

Ainsi, l'arrivée des écoliers est prévue entre 8h45 et 9h et le départ entre 16h15 et 16h30.

L'arrivée pour les collégiens aura lieu de 8h à 8h15 et le départ de 17h à 17h15.

Un ramassage supplémentaire est prévu le mercredi matin avec une desserte des collèges à 11h15 et des écoles à 12h15.

Cette nouvelle organisation est valable pour tous les établissements, publics et privés, et pour toutes les communes.

Néanmoins, cette décision prise sans réelle discussion, ni concertation avec les principaux intéressés (directeurs et principaux des collèges et écoles, enseignants, parents d’élèves, assistantes maternelles…) n’est pas sans poser de problèmes quant aux conséquences de son application.

Dans le département, les modifications imposées par le Conseil général pour s’adapter à la réforme vont bouleverser l’organisation des collèges et des collégiens autant que celle des écoliers et de leurs parents.

Les élus du Groupe Démocratie 44 constatent que l’application de cette réforme pose de grandes difficultés. En effet, les enseignants doivent caler leurs enseignements sur les horaires des cars. Nous sommes ainsi bien loin du respect du rythme des enfants.

Aussi, devant les difficultés posées par les nouveaux horaires prévus, et alors qu’il reste 6 mois avant la rentrée 2014, les élus Démocratie 44 demandent au Président du Conseil général de revoir ce dispositif, en associant l’ensemble des acteurs concernés. La réflexion doit porter sur la totalité du territoire départemental.

Les élus Démocratie 44 ne doutent pas que l’intérêt des enfants passera, dans l’application de cette réforme, avant toute autre considération.

De plus, le Groupe rappelle que cette mesure décidée dans la précipitation par l’État n’est pas financée. Le coût de cette réforme, de l’ordre de 150 € par élève, sera à la charge des communes qui dans le même temps voient les dotations de l’État diminuer fortement et ce pour la première fois. Le budget des communes sera donc mis à rude épreuve par cette réforme.

Enfin, les élus Démocratie 44 rappellent leur attachement à ce que la réforme des rythmes scolaires ne se traduise pas par un simple temps de garderie pour nos enfants. La question du projet pédagogique, de la qualité des activités péri et extrascolaires doit être au cœur de cette réforme.

Alors que de nombreuses écoles privées n’appliqueront pas la réforme, que son coût devra être supporté par les contribuables, que les projets font défaut, l’État a manqué une réforme d’envergure de notre système éducatif permettant d’améliorer ses performances.

Une vraie réforme nécessite de modifier les rythmes tout au long de l’année, de revoir la formation des enseignant s et de s’attaquer au contenu des programmes.

Les 23 et 30 mars prochain auront lieu les élections municipales. Comparez les projets, forgez-vous votre opinion, soyez acteur de votre avenir et votez. En cas d’empêchement, pensez à faire une procuration !

Partager cet article

Repost 0
Published by Groupe Démocratie 44
commenter cet article

commentaires