Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 avril 2014 3 30 /04 /avril /2014 08:41

Monsieur le Président,

Mes chers collègues,

Un rapport de la Chambre régionale des comptes et un audit interne ont révélé des dysfonctionnements, des irrégularités, des difficultés dans la gestion du CDEF.

Vous proposez donc aujourd’hui que le Conseil général reprenne en gestion les activités liées à l’accueil d’urgence des mineurs, les autres missions restant au CDEF.

Je veux d’abord vous dire combien nous sommes attachés aux missions portées aujourd’hui par le CDEF. Je souhaite rendre hommage aux personnels qui travaillent dans des conditions difficiles mais avec passion et professionnalisme.

Nous voterons ce dossier, car les conclusions des études menées démontrent le besoin de revenir à l’organisation que nous connaissions il y a 10 ans. Une séparation des activités et une gestion de l’urgence par le Département sont indispensables.

Un point n’est pas abordé dans votre délibération, ce sont les conséquences financières de cette décision.

Cela va-t-il se traduire par des coûts stables, en hausse ou en baisse ? Nous demandons là encore à avoir des éléments financiers, de la visibilité sur ces finances du Département.

On sait déjà, même si cela n’est pas mentionné dans le rapport, qu’un chargé de mission est nommé pour gérer les changements dans ce dossier.

Aussi, alors que le Conseil général doit faire des économies importantes, nous souhaitons savoir quelles seront les traductions financières de ce dossier et dans quel sens ?

Nous souhaitons également connaître les conséquences sociales et humaines de cette décision. Décision soudaine puisque je rappelle qu’il y a un an personne ne parlait d’une telle hypothèse.

Pourtant, le TPG avait formulé plusieurs remarques qui avaient été ignorées par la précédente Présidente du CDEF. La situation serait peut être différente aujourd’hui si les remarques avaient été écoutées.

Aujourd’hui les personnels du CDEF sont mécontents de la manière dont ce dossier a été géré et inquiets pour leur avenir.

Alors que le CDEF connaît une période transitoire et de fortes turbulences, je note enfin que la directrice a fait valoir ses droits à la retraite et que l’intérim est géré par ses adjoints.

C’est un échec de vos petites transformations de 2004 à 2007.

Des réponses concrètes méritent d’être apportées publiquement sur ces points, des clarifications sont nécessaires.

Je vous remercie.

Partager cet article

Repost 0
Published by Groupe Démocratie 44
commenter cet article

commentaires