Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 juillet 2014 1 21 /07 /juillet /2014 08:40

Depuis plus de deux ans, le Gouvernement tergiverse sur le dossier, crucial pour le développement économique du Grand Ouest, de l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes. Au moratoire sur les expulsions a succédé le rapport de la Commission du dialogue. Les dernières élections municipales et européennes ont été l’occasion pour le Gouvernement de reculer à nouveau et d’attendre l’épuisement des recours avant toute nouvelle avancée. De plus, le maintien des deux régions administratives, Bretagne d’un coté, Pays de Loire de l’autre, n’est pas de nature à rassurer les défenseurs du projet.

Les conclusions de la Commission du dialogue ne remettent pas en question l’utilité et l’intérêt d’un aéroport du Grand Ouest par le transfert à Notre-Dame-des-Landes de l’aéroport de Nantes Atlantique. Dans le même temps, la situation pour les habitants de la zone ne cesse de se compliquer au quotidien.

Si ce projet devait être abandonné, lui qui a fait l’objet d’un large débat, qui a été validé par les différentes majorités nationales et locales, cela poserait la question de la capacité dans notre pays à mener à bien des projets d’infrastructures et remettrait en question la légitimité de décisions validées par tous.

Aussi, Monsieur le Préfet :

  • Pourriez-vous nous indiquer quelle décision prendra l’État concernant ce projet ?
  • Pourriez-nous préciser le calendrier qui sera retenu : lancement des travaux, phasage des opérations, mise en service de la plateforme aéroportuaire … ?
  • Pourriez- vous nous indiquer à combien s’élève à ce jour la facture de cet aéroport dont les travaux n’ont pas débuté ?
  • Enfin, pourriez-vous nous indiquer le montant des pénalités encourues par l’État si le projet devait être abandonné ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Groupe Démocratie 44
commenter cet article

commentaires