Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 juillet 2014 5 18 /07 /juillet /2014 08:38

Monsieur le Préfet,

Vous venez de prendre vos fonctions dans le département. Permettez-moi, en vous souhaitant la bienvenue, d’appeler votre attention sur un problème qui touche de nombreux habitants du Nord-Ouest de l’agglomération nantaise, dans la ville d’ORVAULT dont je suis le maire.

Il s’agit des nuisances sonores provoquées par la circulation sur le périphérique, subies par les riverains des quartiers du Bois Raguenet, du Petit Moulin et de la Conraie.

J’ai, à de nombreuses reprises, depuis 2007, demandé l’achèvement des mesures anti bruit sur l’ensemble de la partie du périphérique située entre la route de Rennes et la route des Estuaires, et ce, en vain. Je le regrette alors que le constat d’une amplification du trafic du périphérique n’est contesté par personnes et que les nombreux témoignages et plaintes des riverains sur la réalité des nuisances sonores, se multiplient.

La carte départementale des compteurs permanents de circulation routière réalisée par le Conseil Général montre que les données chiffrées d’Orvault sont les plus importantes de l’agglomération nantaise et du département.

Le point de comptage réalisé à Orvault, au niveau du périphérique entre la Porte d’Orvault et la Porte de Rennes, prouve que le nombre de véhicules/jour est déjà très élevé (+ de 94 000 véhicules / jour, soit la portion la plus chargée du périphérique).

Dans ce contexte, le projet d’aménagement du périphérique prévu entre les portes de Rennes et d’Orvault, même s’il répond à l’augmentation du trafic, suscite une grande inquiétude quant à ses conséquences en matière de bruit.

En début d’année, j’ai été informé des modalités de concertation qui seraient mises en œuvre, afin d’élaborer ce projet d’amélioration des conditions de circulation sur le périphérique nantais.

Depuis, malheureusement force est de constater l’absence d’actions tendant à associer la ville d’Orvault à ce projet alors que le tronçon concerné traverse ma commune et que, depuis plusieurs années, mes démarches répétées auprès des services de l’État prouvent tout l’intérêt que je porte à ce dossier.

Dès que j’ai eu connaissance de ce projet d’envergure, j’ai rappelé le caractère inachevé des protections phoniques en certains endroits de ma commune, je pense plus particulièrement aux secteurs de la Conraie et du Petit Moulin, exposant des Orvaltais aux nuisances sonores du périphérique. J’ai souhaité la réalisation de travaux qui, enfin, pourraient résoudre ces difficultés.

J’aurais trouvé normal d’être associé, au moins sur ce point, aux études déjà conduites à l’occasion de ce grand rendez-vous concernant le périphérique.

Or, il n’en a rien été et je le déplore vivement.

Je n’ai pas connaissance à ce jour du dossier technique, mais j’ose espérer que j’y découvrirai enfin une réponse adaptée et concrète à mes demandes répétées qui, je vous le rappelle, au-delà des « chiffres officiels » révèlent la réalité incontestable des désagréments subis par les orvaltais.

Je suis persuadé que ce volet « protections phoniques » sera, sur ma commune, le point qui permettra à toute la population d’apprécier positivement le projet global auquel j’adhère par ailleurs pleinement moi aussi.

C’est pourquoi, au vu de ces éléments, je me permets de vous renouveler ma demande, pour que la question des impacts sonores du périphérique soit abordée de façon satisfaisante dans le cadre de l’élaboration du projet d’aménagement du périphérique entre les Portes de Rennes et d’Orvault.

Je vous remercie par avance de prendre en considération ma requête.

Partager cet article

Repost 0
Published by Groupe Démocratie 44
commenter cet article

commentaires