Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 novembre 2014 1 17 /11 /novembre /2014 08:07

Anne-Sophie Guerra, Conseillère générale UDI de Nantes 10 et Conseillère municipale de Nantes, dénonce avec fermeté le sectarisme dont fait preuve la nouvelle Maire de Nantes.

Après avoir refusé aux élus nantais minoritaires la possibilité d'être élus de quartier, elle crée un système à deux vitesses concernant l'utilisation des mairies annexes par les élus locaux.

Ainsi, Jean-Marc Ayrault, Député PS de Loire Atlantique, représenté par son assistante parlementaire, a tenu une permanence en mairie annexe de Chantenay le 4 novembre dernier.

Marie-Françoise Clergeau, Députée PS de Loire Atlantique, a tenu une permanence en mairie annexe de l'Ile de Nantes le 6 novembre.

Il en est de même pour Claude Seyse, Conseillère générale PS de Loire Atlantique, qui a tenu une permanence le 10 novembre en mairie annexe de Chantenay.

Anne-Sophie Guerra rappelle que ces trois élus n'ont plus de mandat municipal.

Aussi, elle s'étonne que la Maire de Nantes puisse refuser à une Conseillère générale UDI, également conseillère municipale, de tenir des permanences dans les mairies annexes.

Celle qui ne cesse de vanter une nouvelle gouvernance, une nouvelle étape dans le fonctionnement démocratique de la ville, met-elle en place un système discriminatoire ?

L'accès des mairies annexes est-il réservé aux seuls adhérents du Parti Socialiste, étant entendu que si ces locaux sont refusés à une élue, la collaboratrice d'un parlementaire peut y recevoir les nantais ?

Depuis sa prise de fonction au Conseil Général fin 2011, Anne-Sophie Guerra a essuyé un refus de la part de Patrick Rimbert alors Maire de Nantes, de pouvoir tenir des permanences dans les mairies annexes et ses deux demandes auprès de Johanna Rolland sont restées sans réponse à ce jour.

Communiqué diffusé le 14/11/2014

Partager cet article

Repost 0
Published by Groupe Démocratie 44
commenter cet article

commentaires