Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 décembre 2014 1 08 /12 /décembre /2014 08:31

La Coordination pour la relance économique et l’emploi dans l’Ouest, lors d’une manifestation organisée à Nantes, a appelé l’État à tenir ses engagements en matière d’investissements publics en lançant les travaux d’un certain nombre de projets dans le Département et plus largement dans la région.

La situation économique a des conséquences majeures sur les carnets de commandes de nos entreprises et donc sur l’emploi de leurs salariés.

Si l’État doit bien évidemment tenir ses engagements et jouer son rôle d’investisseur, les élus du Groupe Démocratie 44 rappellent que les collectivités locales, et notamment notre Département, ont un rôle précieux à jouer dans ce domaine. En effet, plus de 70% des investissements publics sont portés par les collectivités.

Aussi, les élus du groupe Démocratie 44 dénoncent la décision du Président du Conseil général et de sa majorité socialiste de diminuer de 50 millions d’euros les investissements en 2015.

Incapable de réaliser des économies sur le fonctionnement de notre collectivité, la Gauche ne sait que diminuer les investissements (- 25% en 2015) et augmenter les impôts locaux (+ 20% en 2015 sur les droits de mutation).

Cette hausse des droits de mutations décidée par la Gauche départementale viendra compléter les hausses d’impôts décidées par la Gauche nationale et qui toucheront tous les habitants de Loire Atlantique.

Trois décisions votées par les députés de Gauche vont augmenter les taxes et impôts locaux :

  • d’abord la hausse de la taxe d’habitation sur les résidences secondaires ;
  • ensuite, le relèvement des bases imposables de la taxe d’habitation et de la taxe foncière. Ces dernières sont chaque année revalorisées de l’inflation. Sauf qu’en 2015 ce sera de plus du double : 0.9% contre 0.4% ;
  • enfin, la hausse de la taxe de séjour qui pénalise l’activité touristique.

Ces hausses d’impôts, qui vont augmenter les recettes du département, ne vont pourtant pas suffire à combler la diminution historique des dotations de l’État, fruit d’un désengagement massif.

De plus, elles ne doivent en aucun cas dispenser le Département de réaliser des économies sur le fonctionnement de notre collectivité qui représente 80% du budget départemental.

A l’avenir, il faudra réorienter totalement la politique départementale pour soutenir et accompagner le développement économique et créer de l’emploi.

Partager cet article

Repost 0
Published by Groupe Démocratie 44
commenter cet article

commentaires