Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 novembre 2012 3 21 /11 /novembre /2012 17:37

Rodolphe AMAILLAND, Conseiller Général du canton de Vertou-Les Sorinières, réagit aux propos du Maire des Sorinières dénonçant son « attitude partisane » dans la gestion du dossier du nouveau collège public dans le secteur de Vertou.

 

Rodolphe AMAILLAND tient à rétablir la vérité de ses faits et actes.

 

Rodolphe AMAILLAND a toujours considéré que la commune des Sorinières était légitime à accueillir un collège. Pour autant, le Département a décidé, au regard de la qualité du dossier déposé par l’ensemble des parties prenantes, de choisir le site proposé par la commune de Vertou.

 

Rodolphe AMAILLAND s’est, avant même son élection en mars 2011, battu pour que le collège Jean Monnet soit reconstruit dans le périmètre de Vertou. Il rappelle qu’il est dans ses habitudes d’élu, de tout mettre en œuvre pour tenir ses engagements. Sur ce sujet, comme sur les autres, ses paroles l’engagent. Aujourd’hui, l’engagement est bel et bien tenu, n’en déplaise à Christian COUTURIER.

 

Depuis la décision du Conseil général d’inclure Les Sorinières dans le périmètre d’étude, Rodolphe AMAILLAND s’est toujours préoccupé, dans l’intérêt général, du sort des élèves Soriniérois. Il l’a rappelé à plusieurs reprises et notamment lors de la dernière réunion du comité de suivi des effectifs, le 18 octobre dernier, réunion à laquelle participait le Maire des Sorinières.

 

Il rappelle également que fin 2011, il a reçu, à son initiative, les Maires de Vertou et Les Sorinières pour faire le point sur les dossiers du canton et notamment sur le collège. Depuis cette date, Christian COUTURIER n’a pas daigné répondre aux multiples relances et sollicitations de Rodolphe AMAILLAND.

 

Au lieu de s’épancher dans la presse après la bataille, le Maire des Sorinières aurait mieux fait de travailler main dans la main avec son Conseiller général.

 

Le Conseiller général du canton de Vertou-Les Sorinières regrette que Christian COUTURIER n’ait pas travaillé avec la communauté éducative dans son ensemble, les Maires des 5 autres communes concernées et les 2 Conseillers généraux qui eux ont travaillé de concert obtenant une décision faisant consensus.

 

A présent, loin des polémiques partisanes et des attitudes sectaires, Rodolphe AMAILLAND se tourne vers l’avenir.

Il reste à déterminer la future carte scolaire, le périmètre de recrutement de ce futur établissement. Rodolphe AMAILLAND sera extrêmement attentif aux intérêts des enfants Soriniérois.

En effet, il demande que le Conseil général examine avec précision à quel collège les enfants des Sorinières doivent être rattachés : Vertou, Rezé…

Il convient de s’interroger sur la pertinence d’associer Les Sorinières au périmètre du futur collège de Vertou. Il veillera à ce que la communauté éducative, les parents d’élèves et la Ville des Sorinières soient associés aux décisions prises sur ce sujet.

 

Il espère que Christian COUTURIER travaillera avec son Conseiller général dans l’intérêt de tous avec bon sens et objectivité !

 

Communiqué diffusé le 21 novembre 2012

Partager cet article

Repost 0
Published by Groupe Démocratie 44 - dans Communiqué de Presse
commenter cet article

commentaires