Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 août 2013 1 05 /08 /août /2013 08:47

Monsieur le Président,

Mes chers collègues,

 

En octobre dernier, vous proposiez la création de Loire Atlantique Développement. Avec mes collègues, nous votions contre. Nous pensions en effet que cette structure serait une véritable usine à gaz, qui ne permettrait aucune mutualisation, ni aucune économie et que certaines structures, comme le CAUE, méritaient de conserver leurs spécificités et leur indépendance.

 

La lecture de cette délibération et des conventions régissant les relations entre notre collectivité et cette nouvelle structure nous conforte dans notre position.

 

En effet, chaque entité intégrée dans Loire Atlantique Développement conserve son autonomie de direction et de décision ?

 

Après avoir créé, une SPL, une SEM une association et un GIE, il convient à présent, dans le cadre des missions portées par le CODELA et Loire Atlantique Tourisme d’opérer une délégation de service public. A nos yeux, la DSP ajoute de l’illisibilité à cette usine à gaz.

 

Une question sur la convention concernant les politiques touristiques. Page 38, il est indiqué que « l’ouverture de sites d’accueil complémentaire pourra être proposée par le CG au délégataire ». Pouvez-vous nous indiquer si à ce jour cela est envisagé ? Si oui, où ?

 

J’ajoute que notre Groupe disposait de représentant au sein du CODELA et de Loire Atlantique Tourisme, ce qui nous permettait de suivre, de contrôler et d’obtenir des informations sur la gestion et les actions de ces structures.

Dans le cadre de la future DSP vous annoncez, page 44, la création d’un comité de suivi, dans lequel seule la majorité est représentée ce que nous regrettons. Nous demandons un siège dans ce comité.

 

Enfin, vous me permettrez de dire un mot sur un dossier lié que nous aborderons demain et qui concerne les locaux dans lesquels seront accueillies les structures regroupées au sein de Loire Atlantique Développement.

 

Ces locaux destinés à recevoir la Maison de l’Habitat, pour un coût de 8,5 millions d’euros, doivent être revus. Vous nous demanderez demain de voter une rallonge d’un million d’euros. La facture commence à être salée. Surtout qu’en créant Loire Atlantique Développement, vous ne réalisez aucune économie puisque beaucoup de postes seront présents dans chacune des structures membres.

 

Pour toutes ces raisons, nous ne voterons pas ce dossier.

Partager cet article

Repost 0
Published by Groupe Démocratie 44 - dans Interventions au Conseil général
commenter cet article

commentaires