Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 mars 2013 5 15 /03 /mars /2013 12:31

Même si la courbe du chômage est en dessous de la moyenne nationale en Pays de la Loire et en Loire Atlantique, l’emploi salarié recule, le climat conjoncturel se dégrade et les chiffres du chômage sont en forte augmentation depuis quelques mois.

 

Le Groupe Démocratie 44 soutient toutes les initiatives qui favorisent l’emploi des plus vulnérables, et plus spécifiquement des jeunes et des seniors.

 

Au niveau national, force est de constater que le coût des emplois d’avenir sera de 500 millions d’euros en 2013, puis 1,5 milliard d’euros en année de croisière. De même, les contrats aidés vont coûter deux milliards d’euros à l’Etat … Ces initiatives pourraient être intéressantes, s’il y avait une obligation de formation et si les emplois n’étaient pas créés uniquement dans le secteur non-marchand.

 

Nous souscrivons totalement aux critiques faites par Didier Migaud, Président de la Cour des Comptes qui pointe l'inefficacité des politiques d'emplois aidés dans le secteur non marchand et qui souligne l'urgence de réformer la politique de la formation professionnelle, qui profite d'abord aux mieux formés et aux plus diplômés.

 

Dans ce contexte difficile, le Département doit soutenir les filières d’avenir telles que : l’éolien offshore, les énergies vertes, et les nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC). Favoriser l’embauche dans ces nouvelles filières permettrait d’investir dans des industries d’avenir à une échelle européenne, tout en respectant les enjeux environnementaux. Elles sont d’autant plus intéressantes, qu’elles sont pourvoyeuses d’emploi à tous les niveaux de qualification.

 

Par ailleurs, le Groupe Démocratie 44 apporte tout son soutien aux employés des différentes usines en difficulté, dont notamment : Cycleurope à Machecoul, Arcelor-Mittal de Basse-Indre, Alcatel à Orvault, la société nazairienne SMCO et Focast Atlantic. Le Gouvernement doit adopter de réelles incitations à l’embauche pour les PME, se mobiliser sur le thème de l’emploi et simplifier l’environnement fiscal et réglementaire des entreprises.

 

Il faut aussi conduire une vigoureuse politique de l’offre en utilisant tous les leviers possibles en développant l’apprentissage, l’alternance et la formation continue pour les plus précaires, améliorer le suivi des demandeurs d’emploi, continuer à soutenir le secteur de la recherche-développement et rendre nos territoires plus attractifs.

 

Enfin, nous souhaitons une politique plus ciblée et des politiques incitatives plus encadrées, où les contrats obligeraient à une formation pourvoyeuse d’emplois et où les élus pourraient, par des rapports d’étape, juger de l’efficacité des initiatives.

 

Le Groupe Démocratie 44 n’oublie pas la préoccupation première des Français et des habitants du Département qui touche toutes les générations et toutes les classes sociales. Le Département doit se concentrer sur des mesures pérennes, moins gourmandes en deniers publics et davantage tournées vers l’emploi du secteur privé.

Partager cet article

Repost 0
Published by Groupe Démocratie 44 - dans Tribune
commenter cet article

commentaires