Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 janvier 2014 1 06 /01 /janvier /2014 13:00

Monsieur le Président,

Madame la Présidente,

Mes chers collègues,

 

La politique en faveur des personnes âgées constitue une politique majeure de notre collectivité.

Je me réjouis d’ailleurs de voir que le chantier d’agrandissement de la maison de retraite d’Issé soit enfin démarré, après des aléas résolus. Que les places soient transformées en unité Alzheimer me semble aussi une bonne chose.

Que M. Philippot, pour l’exécutif, vous remplace Mme Leduc-Bouchaud pour la pose de première pierre est normal et logique. Mais, qu’il omette d’inviter le Conseiller général du canton me parait d’une logique dès plus contestable pour la représentation de ceux qui m’ont élus. « Fermer la parenthèse ».

S’agissant d’une compétence obligatoire, nous la soutiendrons pleinement même si nous regrettons qu’elle présente un budget en diminution de plus de 2%.

 

Il est assez regrettable que le Département réalise des économies sur ses compétences propres, alors qu’il augmente ses budgets sur les compétences facultatives.

Car l’exemple de notre politique personnes âgées n’est pas le seul dans ce budget 2014.

 

D’une manière générale, nous sommes favorables aux actions conduites depuis de longues années dans ce domaine.

 

Le coderpa l’a rappelé à l’instant. Le projet du canton reste toujours d’actualité.

 

Bien évidemment, nous regrettons le fort désengagement de l’État qui rend caduques plusieurs opérations dont l’extension de l’EPHAD Notre-Dame-du-Don à Moisdon-la-Rivière. Depuis cette annonce, l’EPHAD a retravaillé un projet et est aujourd’hui en capacité de présenter un projet de PASA. Ce Pole d’Activités et de Soins Adaptés pourrait accueillir au cours de la journée des personnes désorientées hébergées dans l’établissement. Cet accueil pourrait également être ouvert pour une prise en charge de personnes vivant à domicile dans le cadre d’un soulagement aux familles. J’espère que ce projet recevra le soutien du Département et de l’État.

 

Sur ce désengagement de l’État, avec mes collègues du Groupe Démocratie 44, nous sommes inquiets car du fait de l’attractivité de notre département et de son évolution démographique, nous sommes à présent en dessous des besoins. En l’absence de crédits de médicalisation, ce ne sont pas moins de 144 places d’hébergement permanent qui ne verront pas le jour. Et très franchement, nous vous avons trouvé bien silencieux dans ce dossier Monsieur le Président. En d’autres temps, pas si lointains, vous auriez convoqué la presse, engagé des actions visibles, tapé sur l’État. Aujourd’hui, vous semblez subir cette décision.

 

Pourtant, je le redis, à l’horizon 2030 la Loire Atlantique accueillera 28% d’habitants de 60 ans et plus contre 20% en 2009 soit 7 000 seniors de plus chaque année.

Nous devons donc, et le soutien de l’État est indispensable, anticiper, prévoir des places d’accueils dans des structures médicalisées.

 

Or, on le voit bien dans le budget que vous nous proposez, les investissements sont en baisse de près de 14%.

 

Il y a un sujet sur lequel il faut également avancer de manière plus importante que ce que nous avons fait jusqu’à présent, c’est l’accueil familial. A ce jour, seules 22 personnes âgées sont accueillies en famille d’accueil. Il y a ici des marges de progression importante et une réponse adaptée aux personnes âgées en bonne santé.

 

Car il me parait important aussi de ne pas oublier que vieillesse ne veut pas dire dépendance. Aujourd’hui nos anciens vivent de plus en plus longtemps en restant en bonne santé.

 

Nous devons donc à la fois adapter nos politiques à cette réalité du vieillissement tout en anticipant sur les évolutions démographiques de la Loire Atlantique.

 

Nous voterons donc ce dossier en vous demandant d’agir rapidement et fermement auprès de l’État et de l’ARS pour que des crédits de médicalisation soient débloqués pour faire avancer des projets sur lesquels, sur nos territoires, nous travaillons depuis longtemps.

 

Enfin, nous demandons que le Conseil général porte ses efforts en priorité sur ses compétences obligatoires en revoyant à la baisse les dépenses sur les compétences facultatives, et non l’inverse.

 

Je vous remercie.

Partager cet article

Repost 0
Published by Groupe Démocratie 44 - dans Interventions au Conseil général
commenter cet article

commentaires