Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 novembre 2013 2 12 /11 /novembre /2013 13:00

Monsieur le Président,

Mes chers collègues,

 

Chère collègue Françoise VERCHERE, votre bon sens du jour nous rapproche un peu plus.

Il n’y a que les élus nantais à trouver une cohérence à cette réforme.

D’ailleurs, Monsieur le Préfet l’a rappelé, l’État a créé le département non pas pour générer des élections et des circonscriptions électorales mais pour créer des territoires cohérents qui rapproche les habitants du service public. Chaque habitant a le droit à cette proximité quelque soit l’endroit où il vit.

 

Je partage vos réflexions sur le manque d’ambition de ce débat, de cette réforme.

La Loire-Atlantique méritait mieux.

 

Le critère géographique, Monsieur le Président, ne vaut que s’il s’additionne au bon sens. Il y a la rigueur, il y a l’esprit.

 

Mais puisqu’il faut parler de ce redécoupage aléatoire parlons-en.

En réalité, avec votre projet de redécoupage vous créez une nouvelle collectivité.

 

Dans cette collectivité :

-         les élus seront majoritairement élus sur des territoires urbains sur lesquels ils ont peu de compétences et où ils sont peu reconnus.

 

Dans cette collectivité :

-         les élus des territoires ruraux auront des compétences, mais les décisions et les financements dépendront du vote de leurs collègues de la Métropole.

 

Dans cette collectivité :

-         l’intérêt partisan l’emportera sur l’intérêt général.

 

Finalement, la réforme hésite entre renforcer les Départements et les supprimer. Alors comme d’habitude, incapable de trancher, le Gouvernement vous a demandé de redécouper. Votre projet acte donc la mort des territoires ruraux mais le maintien de l’Institution Départementale. Les citoyens seront encore plus déboussolés par ce redécoupage qu’ils ne comprendront plus. Coûte que coûte, avec cette réforme, on glisse vers la fin des départements, car les citoyens et l’opinion publique arriveront encore moins à les identifier.

 

 

Alors, bien sûr, il y a un élément important, que je veux souligner et que personne ne remet en cause, c’est la parité.

 

Demain notre collectivité sera paritaire tant mieux.

Mais au quotidien, que vont en tirer nos concitoyens ? Vous nous parlez M. le Président de proximité, cette nouvelle collectivité sera-t-elle plus lisible, plus visible pour eux ?

Au-delà de l’augmentation du nombre d’élus, vous allez ajouter un nouveau découpage pour ces nouveaux cantons hors de contours des territoires que nous connaissons déjà ; hors des circonscriptions législatives, hors des communautés de communes, hors des limites des « pays », des SCOT et même hors des bassins de vie.

Le mille-feuille territorial que vous entretenez et même accentuez va éloigner encore un peu plus les citoyens des urnes législatives. Vous n’avez même pas pris la peine de respecter vos délégations territoriales créées il y a à peine un an.

 

Mais peut-être les délégations inaugurées hier ont-elles déjà vocation à évoluer ?

 

Le Département sera-t-il plus démocratique ?

Certainement pas, la présentation de cette réforme aujourd’hui le démontre.

Le Département sera-t-il plus économe ?

Certainement pas, le 1er acte consiste d’ailleurs à créer 3 postes d’élus supplémentaires.

 

Le Département sera-t-il plus utile, non puisque les compétences restent inchangées et ce redécoupage le fragilise.

 

On le voit bien, l’intérêt général n’est pas ce qui guide cette réforme. C’est bien l’intérêt partisan, votre intérêt qui l’emporte. Je regrette que ce la se fasse au détriment de l’intérêt de la Loire-Atlantique et de ses habitants.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Groupe Démocratie 44 - dans Interventions au Conseil général
commenter cet article

commentaires