Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 novembre 2013 5 08 /11 /novembre /2013 08:49

Monsieur le Président,

 

Plusieurs collègues ont pointé le risque réel d’une disparition des territoires ruraux avec votre projet.

 

La perte de la qualité de chef de lieu de canton est un élément supplémentaire qui aura un coût pour les communes rurales.

 

Vous le savez, l’organisation des services est intimement liée à ces pôles qui concentrent commerces et prestataires.

 

De plus la première fraction de la dotation de solidarité rurale leur est automatiquement attribuée. C’est une ressource en moins qui est donc à prévoir. Car l’affaiblissement financier des communes rurales a lui aussi commencé et rejoint le mouvement plus général d’affaiblissement de la ruralité.

 

Les critères de péréquation 2013 du Gouvernement ont clairement défavorisé les départements ruraux.

 

Toutes les réformes de péréquation annoncées des dotations vont dans le sens des zones les plus densément peuplées au détriment des zones rurales.

 

Les nouveaux programmes européens préparés par l’État et les Régions prévoient de pouvoir financer des équipements sportifs, culturels et de service en zone urbaine. Hormis les opérations d’aménagement numérique, les collectivités rurales n’auront pas accès au FEDER sur la période 2014-2020.

 

Il y a donc un coup très rude porté aux communes rurales. A tel point que les élus de votre groupe vont nous proposer un vœu portant sur la pérennité des dotations, allouées aux communes rurales.

 

Demain, les conseillers départementaux du canton de Guémené, selon votre proposition, devront porter les attentes de 19 communes avec près de 40 kilomètres entre Massérac et Abbaretz. Ces 19 communes relèveront de 4 EPCI différents : la communauté de communes du secteur de Derval, la communauté de communes de la région de Nozay, et une partie de la Communauté de communes du Pays de Redon et celle de la région de Blain.

 

Pourquoi ne pas conserver l’intégralité de la Communauté de communes du Pays de Redon qui est un vrai territoire, identifié et qui fonctionne ?

 

Peut-être avez-vous oublié, Monsieur le Président, avec qui et pourquoi vous avez signé des contrats de territoire. Contrats qui portent sur un « projet » de territoire.

 

Avec votre projet, vous cassez des dynamiques, vous niez des habitudes de vie et de travail. Enfin, vous coupez en deux le Pays de Redon.

 

Je vous rappelle, enfin, que l’État avait engagé par cohérence un rapprochement en mettant le canton de Saint Nicolas de Redon sur la 6ème circonscription. C’était il y a un an !

 

Définitivement, votre projet manque de cohérence. L’intérêt de nos concitoyens n’a pas été pris en compte. C’est pourquoi je voterai contre le projet tel qu’il nous est présenté.

Partager cet article

Repost 0
Published by Groupe Démocratie 44 - dans Interventions au Conseil général
commenter cet article

commentaires