Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 octobre 2014 4 16 /10 /octobre /2014 10:28

Les élus du groupe Démocratie 44 s'opposent avec fermeté à l'augmentation de la fiscalité locale décidée par la Gauche départementale.

Lors de la campagne de 2011, Philippe Grosvalet, Président du Conseil Général de Loire Atlantique, avait pris l'engagement de ne pas augmenter la fiscalité.

Interrogé par les élus Démocratie 44 début 2014 soupçonnant une augmentation de la fiscalité après les municipales, la gauche départementale avait assuré que l'engagement de stabilité fiscale serait tenu.

Aujourd'hui, la majorité propose d'augmenter les droits de mutation de près de 20% ce qui représente une hausse très significative de la fiscalité.

Le département suit donc la logique du racket fiscal en vigueur au niveau national en décidant de prélever plus de 23 millions d'euros de plus sur le dos des contribuables de Loire Atlantique.

Incapable de faire des économies, la majorité de gauche du Conseil général décide de diminuer de manière drastique (- 50 millions d'euros) les dépenses d'investissement (les seules dépenses à créer de l'activité économique et de l'emploi). Elle décide également à nouveau d'augmenter la fiscalité.

Après la hausse de la taxe foncière de 27,5% en 2009, après la hausse de la taxe foncière de 17,5% en 2011, la Gauche départementale décide une hausse de 20% des droits de mutation.

Les élus Démocratie 44 sont résolument opposés à cette décision qui ne règle en rien la situation budgétaire du Département qui se dégrade inexorablement chaque jour mettant en jeu la viabilité du département à horizon 2017.

Une fois de plus la Gauche s'attaque au pouvoir d'achat de nos concitoyens ce qui est totalement inacceptable.

Communiqué diffusé le 15/10/2014

Partager cet article

Repost 0
Published by Groupe Démocratie 44
commenter cet article

commentaires